Consultations en Ligne

Anorexie

Les troubles du comportement alimentaire peuvent avoir de graves incidences sur le métabolisme et sur le psychisme. Les principaux TCA sont la boulimie et l’anorexie, et aussi l’hyperphagie qui est la boulimie sans vomissement.

Ces affections peuvent conduire à la mort surtout en cas d’anorexie mentale. Les adolescents sont le plus souvent sujets à ces troubles et peuvent ainsi s’autodétruire facilement par une simple privation alimentaire. Cela démontre la profondeur de la souffrance qu’ils vivent, les poussant à de tels extrêmes. Cependant, avec l’aide d’un hypnothérapeute ces affections peuvent trouver diminuer ou être éliminer.

La personne qui souffre d’anorexie ne ressent pas de désir ou de besoin de s’alimenter. L’absence de désir peut se manifester par une perte d’appétit qui peut s’étendre sur une longue période. Il faut souligner que cette situation n’a aucun rapport avec une quelconque envie de perdre du poids ou encore a cause d’un conflit avec les aliments. L’anorexie conduit à un véritable combat contre la nourriture, le malade lutte ainsi pour que les aliments ne rentrent pas dans sa bouche. Contrôlant son appétit, l’anorexique en jouit et retire de ce fait un plaisir, une jouissance. Cependant, il importe de s’interroger sur la provenance de l’anorexie. Est-ce une affection du mental ou tout simplement un dysfonctionnement de l’organisme ?

 Soigner, traiter l’anorexie

La médecine moderne caractérise l’anorexie comme un trouble psychique dont la guérison est difficile. En effet, le malade ne dispose pas des ressources psychiques nécessaires pour se rétablir de cette pathologie. Cela s’explique par le fait que le processus de privation alimentaire se présente comme une réponse bien qu’inadaptée mais très puissante à une profonde souffrance. Habité par une lutte intense contra la faim, l’anorexique n’admet pas immédiatement sa maladie, allant même jusqu’à la nier. En général, les adolescents sont le plus souvent frappés par l’anorexie et les femmes dont l’âge est compris entre 15 et 25 sont particulièrement concernées.

L’anorexique mentale est semblable à une personne dépendante d’une substance illicite. L’obsession de la privation de nourriture et la jouissance que cela procure est comme une drogue. Par ailleurs, c’est à un mépris total que le corps de l’anorexique a droit. Le corps de l’anorexique doit demeurer vide et cela en tout temps. Ce comportement traduit une forme d’angoisse pour ne pas y laisser entrer quelque chose, même si cela doit conduire à la mort. Cette angoisse se caractérise au départ par un besoin de perte de poids avant d’aboutir à une crainte maladive. Les proches du malade sont gagnés par la déprime et le désespoir alors que la personne victime d’anorexie ne se sent nullement affecté et désire toujours avoir le contrôle de son corps.

L’anorexie affecte sérieusement l’image corporelle des malades. Le corps doit se surpasser pour atteindre certaines performances dont la principale consiste à se passer de nourriture tant que possible. Dans le traitement de l’anorexie, un accompagnement tant médical que psychique est indispensable. L’hypnose, l’auto-hypnose et l’hypnothérapie permettent d’instaurer une nouvelle relation avec son corps afin de parvenir à une harmonie entre le corps et l’esprit.
 

Parmi les nombreuses interventions dans les médias, voici un extrait qui indique Qui suis-je?

hypnose-gratuit

Leave a reply