Consultations en Ligne

Phobie scolaire 

Beaucoup d’enfants éprouvent la peur d’aller à l’école, surtout lors de leur première rentrée scolaire. Il arrive souvent qu’après quelques jours ou quelques semaines, ils s’y habituent, mais certains ont beaucoup de mal à s’intégrer et à affronter cette peur, même après quelques années et ne peuvent plus rejoindre l’école. C’est ce qu’on appelle la phobie scolaire.

Les causes de la phobie scolaire peuvent être multiples, l’enfant peut avoir peur de se séparer de ses parents, il peut avoir peur des professeurs, des autres enfants, de la foule, d’être agressé… Il y aussi des cas où ce sont les écoles mêmes qui incitent la peur aux enfants par des disciplines trop dures, ne permettant pas à l’enfant de se sentir à l’aise.

La phobie scolaire se manifeste au niveau de l’enfant ou de l’adolescent par une grande peur de l’école, il craint l’école et ne peut plus y aller. Dans des cas extrêmes, même le fait de parler l’école devant lui peut le faire paniquer. Les symptômes de la phobie scolaire peuvent ne pas avoir de liens directs avec sa peur et varient selon son âge. Même s’il ne veut pas parler à ses parents de ses craintes et ses paniques, c’est son corps qui le fait, c’est-à-dire par des douleurs, des vomissements, difficultés respiratoires qui se manifestent seulement au cours de l’année scolaire. Parfois il agit aussi étrangement en allant à l’école, des gestes qui montrent à priori qu’il ne veut pas y aller. Au collège ou au lycée, il sèche quelques cours pour commencer, et par la suite, ce sont tous les cours qu’il va sécher.

Pour affronter la phobie scolaire, il nécessite autant d’effort des parents que de l’enfant concerné.

L’hypnose permet d’accompagner l’enfant ou l’adolescent, et le soulager de ce qu’il endure. Avec l’hypnose, l’hypnothérapie, et l’auto-hypnose,  des images positives de l’école sont perçues, par exemple, montrer à l’enfant qu’il a besoin d’aller à l’école pour son avenir, il faut aussi lui expliquer les rôles des professeurs, du directeur, l’importance des cours,… Mais par-dessus tout, il ne faut pas accepter les complicités, en l’aidant pour les mots d’excuses quand il ne veut pas aller à l’école ou lorsqu’il a séché un cours.

Du côté de l’enfant, l’hypnothérapeute lui montrera petit à petit comment aimer l’école. Il peut habituer l’enfant ou l’adolescent à travailler seul ou avec quelques amis pour qu’il soit vraiment à l’aise, et ensuite l’initier à la vraie école au fur et à mesure de l’avancement du traitement. Pour accélérer le traitement par hypnose, tout l’entourage du jeune  doit collaborer.
 

Parmi les nombreuses interventions dans les médias, voici un extrait qui indique Qui suis-je?

hypnose-gratuit

Leave a reply