Consultations en Ligne

Tabagisme, Alcoolisme

Arrêter de fumer par hypnose, arrêter de boire grâce à l’hypnose

Notre Centre d’hypnose constate que le tabagisme et l’alcoolisme sont les addictions les plus fréquentes. Ces addictions ne provoquent pas simplement des maladies ou une mauvaise hygiène de vie (cancer, mauvaise haleine, jaunissement des dents, etc.), mais elles provoquent également un phénomène d’isolement social . Les victimes d’ addictions sont souvent délaissées par leurs proches. Cette mise à l’écart provoque une augmentation de l’addiction et ainsi s’installe un cercle vicieux. L’hypnose anti-tabac et  l’hypnose anti-alcool prennent en considération ces paramètres en accompagnant la personne à reconstruire l’estime de soi, et l’image de soi.

Ces deux addictions sont liées : le tabagisme amplifie l’addiction à l’alcool et vice versa. La souffrance psychologique des proches accompagne la souffrance de l’alcoolique et du fumeur qui a tendance à utiliser tous les stratagèmes pour satisfaire ses addictions. Le coût important des deux addictions n’est pas négligeable.

L’hypnose pour arrêter de fumer et l’hypnose pour arrêter de boire de l’alcool sont deux approches thérapeutiques différentes.

On estime qu’un homme souffre d’alcoolisme lorsqu’il boit 4 verres de 2 centilitres d’alcool fort ou 4 verres de 30 centilitres de bières ou 4 verres de 20 centilitres de vin. Pour les femmes, on peut dire qu’elles sont alcooliques dès que leur consommation dépasse les 2 verres quotidiens.

Un paquet de cigarettes coûte environ 6,50 Euros et si le fumeur consomme environ 1 paquet par jour, cela représente près de 2300 Euros par an. Si une personne souffre de ces deux addictions et que son revenu annuel est de 20 000 euros, cela signifie que l’alcoolisme et le tabac engloutissent près de de 20% de son revenu annuel. Une telle dépense est lourde même pour les familles avec un revenu confortable. Les maladies liées au tabagisme coûtent chaque année près de 50 milliards d’euros à l’État et les taxes lui rapportent 15 milliards d’euros annuels. Pour l’alcool, la dépense et la taxe sont de 3 milliards respectivement. On peut penser que l’alcoolisme revient moins cher à l’État, mais ces dépenses n’incluent pas tous les impacts de cette addiction tels que l’isolement social, la précarité professionnelle, etc….
 

Parmi les nombreuses interventions dans les médias, voici un extrait qui indique Qui suis-je?

hypnose-gratuit

 

 

Leave a reply